10 histoires insolites sur les Jeux olympiques

Les Jeux olympiques, ce sont des athlètes, du suspens, des records, des médailles, de l’émotion. L’Histoire des JO est aussi faite d’anecdotes, d’histoires insolites et d’événements marquants. Les Jeux olympiques de Paris 2024 sont l’occasion de revenir sur quelques faits intéressants ou événements qui ont marqué les JO.

Âge

Pour tous

Pour qui
Individuel
Proposé par La Team Mapiwee
1

10 choses à savoir sur les JO

Faits marquants, moments les plus fous ou anecdotes amusantes : voici quelques faits intéressants sur les Jeux olympiques.

• Un drôle de marathon aux JO de Saint-Louis

Gagner le marathon, ce n’est finalement pas si compliqué : il suffit de tricher un peu… C’est ce qu’a fait Fred Lotz, un coureur américain, aux jeux olympiques de Saint-Louis en 1904. Atteint d’une crampe pendant la course, il est contraint de s’arrêter. Il en profite pour monter discrètement dans une voiture qui le dépose 8 kilomètres avant la ligne d’arrivée. Son astuce lui permet de remporter la compétition, mais, malheureusement pour lui, elle est vite découverte.

• La moustache gagnante des Jeux de Munich

En 1972, lors des Jeux olympiques de Munich, le nageur américain Mark Spitz remporte 7 médailles d’or ! Le champion porte une magnifique moustache, ce qui est plutôt inhabituel pour un athlète. Y aurait-il un lien entre ses multiples victoires et sa belle moustache ?

Un entraîneur russe lui pose la question. Mark Spitz ne manque pas d’humour. Il lui répond que sa moustache détourne l’eau de sa bouche et lui permet de nager plus vite. C’est là le secret de ses victoires! L’année suivante, tous les athlètes masculins de l’équipe russe avaient une… moustache !

• Les médailles en or des JO sont-elles en toc ?

Monter sur la plus haute marche du podium est le rêve de tout athlète participant aux Jeux olympiques. L’ultime récompense est de porter fièrement une médaille d’or autour du cou. Mais savez-vous que cette médaille n’est pas vraiment en or ?

Les médailles ont été introduites pour la première fois lors des JO de Saint-Louis, en 1904. La médaille d’or était alors en or massif. L’or se révélant coûteux, il a été remplacé par du vermeil (de l’argent recouvert d’or) au Jeux d’Anvers, en 1920. Les médailles d’or actuelles sont composées d’au-moins 92,5% d’argent et de 6 grammes d’or.

• L’équitation, le sport le plus égalitaire des Jeux Olympiques

Si vous souhaitez initier votre enfant à un sport qui ne fait pas de discrimination de genre, faites-lui découvrir l’équitation, le seul sport mixte des Jeux olympiques.

• Un premier athlète disqualifié pour dopage à Mexico

Le pentathlonien suédois Hans-Gunnar Liljenwall est le premier athlète à avoir été disqualifié pour dopage. En 1968, lors de Jeux olympiques de Mexico, le Comité international olympique avait décidé de mettre en place les premiers contrôles anti-dopage. Des traces d’alcool ont été retrouvées dans les urines de l’athlète suédois. Il déclara qu’il avait bu deux bières pour se détendre avant de démarrer l’épreuve. L’alcool étant interdit, lui et son équipe ont été exclus de la compétition.

• Le tir aux pigeons est-il une discipline olympique ?

En 1900, lors des JO de Paris, le tir aux pigeons figurait parmi les disciplines olympiques. Les cibles étaient de vrais pigeons, vivants. Cette compétition cruelle était très appréciée du public. Le vainqueur de l’épreuve, le belge Léon de Lunden, tua 20 pigeons à lui seul lors de la compétition. Les organisateurs ont quand même dû s’émouvoir du sort des oiseaux. Les pigeons ont finalement été remplacés par des cibles en argile lors des Jeux olympiques suivants.

• Le surprenant régime alimentaire d’Usain Bolt aux JO de Pékin

Pendant que ses rivaux s’évertuaient à manger le plus sainement possible, le sprinter jamaïcain Usain Bolt appliquait, pour sa part, un bien étrange régime pour un champion olympique. En 2008, lors des JO de Pékin, il a déclaré qu’il s’était nourri exclusivement de nuggets de poulet. Selon ses déclarations, il aurait mangé 1000 nuggets durant les 10 jours passés à Pékin. Ce régime alimentaire audacieux lui a pourtant valu un record de 9,69 secondes au 100 mètres !

• 72 ans, le bel âge pour un champion olympique

Le tireur suédois Oscar Swahn est le plus vieux médaillé des Jeux olympiques. Il a établi ce record lors des JO d’Anvers en 1920 en décrochant une médaille d’argent à l’épreuve de tir sur cerf courant coup double par équipe. L’épreuve consistait à tirer sur une silhouette en forme de cerf. Ces JO marquèrent la fin de sa carrière olympique, commencée à 60 ans, en 1908, aux JO de Londres.

• Des joueuses de badminton qui trichent au Jeux de Londres

En 2012, lors des Jeux olympiques de Londres, 8 joueuses de badminton, jouant en double, ont volontairement perdu des matchs pour éviter d’affronter des équipes réputées difficiles. La tentative de triche ayant été décelée, les joueuses ont été exclues de la compétition.

• Un enfant médaillé aux Jeux olympiques d’Athènes

Le plus jeune médaillé de l’Histoire des Jeux olympiques est le jeune athlète grec Dimitrios Loundras. Lors des premiers Jeux de l’époque moderne, en 1896, à Athènes, il a obtenu la médaille de bronze aux barres parallèles par équipe. A ses côtés, le Français Noël Vendernotte paraît presque vieux. Pourtant, en 1936, à Berlin, il n’avait que 12 ans et demi lorsqu’il a reçu deux médailles de bronze en aviron.

Vous aimez les Jeux olympiques ? Retrouvez 10 athlètes qui ont marqué l’histoire des JO dans cet article.

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter