Cyberharcèlement : comment protéger mon enfant ?

20 % des enfants et adolescents sont victimes de harcèlement sur les réseaux sociaux ou sur internet1. Le phénomène a pris suffisamment d’ampleur pour devenir un problème de santé publique et un sujet d’inquiétude pour les parents. Conscients des risques, ils ne savent souvent pas comment engager la lutte contre le cyberharcèlement, comment protéger leur enfant, ou comment éviter qu’il ne devienne lui-même un enfant ou un ado harceleur.

Âge

Pour tous

Pour qui
Individuel
Proposé par la Team Mapiwee
2

Cyberharcèlement : que dit la loi ?

Le cyberharcèlement est un délit puni de 18 mois à 2 ans de prison et d’une amende allant de 7500€ à 60000€, selon l’âge de l’auteur et de sa victime. Les parents d’auteurs mineurs sont responsables des actes de cyberharcèlement commis par leur enfant.

Pourquoi autant d’enfants victimes de cyber harcèlement ?

Selon une récente étude menée pas l’Association e-enfance, les enfants ont en moyenne leur premier smartphone, ou première tablette, à l’âge de 10 ans. Ils commencent à utiliser ces appareils sans y avoir été préparés, alors qu’une éducation préalable est indispensable, non seulement pour prévenir le cyberharcèlement, mais aussi pour protéger leurs données personnelles et leur réputation numérique. Même quand on a 8 ans, c’est important ! C’est déjà un moyen de lutter contre la multiplication des cas de cyberharcèlement, qui apparaissent dès le primaire, s’installent au collège et s’intensifient au lycée.

Prévention cyber-harcèlement : à quel âge commencer ?

Même si l’idée d’interdire les tablettes et smartphones serait la solution facile, qui résoudrait d’un coup tous les problèmes, ce n’est pourtant pas la bonne car elle ne ferait que renforcer leur attractivité. L’autre solution est d’accompagner votre bambin dans la découverte du monde numérique. L’école primaire, âge ou les enfants sont plus réceptifs aux conseils de prévention, est le bon moment pour commencer à lui apprendre le bon usage d’internet et des réseaux. Au début, ce sera en lui tenant la main. Puis, il prendra peu à peu confiance, pour finir par s’y aventurer seul, un peu comme quand il a appris à marcher.

Pour les jeunes, internet c’est trop facile !

Une idée largement répandue consiste à croire que les enfants et adolescents d’aujourd’hui étant nés avec les outils numériques, ils sauraient parfaitement les utiliser. Cela revient un peu à dire que parce que vous êtes né à une époque où les planches à voile, ou à roulettes, existaient déjà, vous avez su intuitivement comment les utiliser… Non, bien sûr, vous êtes tombé avant d’arriver à tenir en équilibre ! Votre bambin ressemble en fait à n’importe quel autre utilisateur d’internet et des réseaux sociaux : il doit apprendre à les utiliser avec un maximum de sécurité.

Une enquête récente de la Cnil (Commission nationale informatique et libertés) révèle que plus ou moins 1 jeune sur 2 utilise un mot de passe simple pour sécuriser ses comptes web et sociaux, son prénom ou sa date de naissance, par exemple. Il utilise également ses vrais photo, nom et date de naissance sur les réseaux sociaux. 1 jeune sur quatre a déjà donné le mot de passe d’un compte numérique à un tiers… Un vrai festival d’erreurs, basiques, que tout utilisateur devrait apprendre à éviter. En éduquant votre enfant aux risques du numérique, vous découvrirez peut-être que, vous aussi, ne prenez pas assez de précautions en naviguant sur internet ou en utilisant votre smartphone ! A ce propos, n’hésitez pas à consulter le site de la Cnil, qui regorge de conseils pour protéger votre vie privée et celle de votre famille.

Comment aider un enfant victime de cyber harcèlement ?

Le harcèlement n’est pas un phénomène nouveau. Depuis toujours, il suffit d’une légère différence (physique ou psychologique) pour ne pas être reconnu par le groupe et devenir la cible des harceleurs. Ce qui a changé, ce sont les outils dont ils disposent, qui permettent de maltraiter leur malheureuse victime en continu. N’attendez pas que votre enfant soit harcelé pour le sensibiliser à ce problème. Votre enfant doit savoir que si quelqu’un l’ennuie sur les réseaux sociaux, il doit vous en parler tout de suite. Les faits de harcèlement sont généralement connus tardivement, parce que l’enfant se sent humilié, qu’il a honte, ou qu’il pense qu’en dénonçant ses harceleurs, ce sera pire. Autour de lui, c’est l’omerta. Les autres enfants se taisent de peur de subir le même sort. Le réflexe de préservation le plus commun est d’ignorer les faits pour ne pas attirer l’attention des harceleurs sur soi, même si la victime est son meilleur ami.

Comment éviter que mon enfant devienne un harceleur ?

L’empathie est une qualité qui se cultive. Si elle était plus largement répandue, il n’y aurait pas de problème de harcèlement. Vous le savez : le monde n’est pas parfait. Mais si chacun y met un peu du sien, on peut l’améliorer ! Vous pouvez sensibiliser votre enfant au mal qu’il pourrait faire en diffusant ou relayant un contenu sur un copain. Est-ce que cela pourrait le faire souffrir ou lui nuire ? Aimerait-il que l’on publie un contenu de ce type sur lui ? Il y a une part d’ombre et de lumière dans tout être humain. Les enfants harceleurs sont généralement mal dans leur peau. Ils ont souvent été eux-mêmes victimes de moquerie ou de mise à l’écart de la part de leurs camarades avant de devenir des harceleurs.

Que faire si votre enfant est victime de cyberharcèlement ?

Les pouvoirs publics ont mis en place le site Internet sans crainte, sur lequel vous pouvez vous informer et trouver des ressources sur le cyberharcèlement et sa prévention, et savoir comment réagir en cas de problème. Le 3020 est un numéro où vous pouvez être écouté, conseillé et orienté en cas de cyberharcèlement. Vous pouvez aussi appeler Net Écoute au 3018, le numéro de prise en charge des victimes de cyberharcèlement. A partir de février 2022, s’ajoute à ces dispositifs l’appli 3018, permettant de signaler les cas de cyberharcèlement à partir d’une capture d’écran.

L’éducation numérique semble de plus en plus essentielle pour lutter contre le cyberharcèlement. Pensez-vous être suffisamment informé sur le sujet et que mettez-vous en œuvre pour éduquer votre bambin ?

  1. Etude Caisse d’Epargne-Association e-enfance/3018.
Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter