D’où vient la tradition de l’Épiphanie ?

Après des fêtes de fin d’année bien remplies, voici l’Épiphanie et la tradition de la galette des rois, que l’on peut consommer pendant tout le mois de janvier. Encore une occasion de se réunir en famille ou entre amis pour passer de bons moments ensemble. D’où vient la tradition de l’Épiphanie ? Pourquoi mange-t-on une galette des rois à ce moment-là ? Pourquoi y a-t-il une fève à l’intérieur de la galette ? Pour que l’Épiphanie ne soit plus un mystère, on vous dit tout sur son origine.

Âge

Pour tous

Pour qui
2 et +
Proposé par la Team Mapiwee
4

Quelle est la signification de l’Épiphanie ?

Épiphanie vient d’un mot grec signifiant “apparition”. Le jour de l’Épiphanie, on célèbre la visite des mages à l’Enfant Jésus. Selon l’Évangile de Saint Mathieu, ces mages venus d’Orient auraient été guidés par une étoile mystérieuse jusqu’à la crèche de Bethléem, où est né l’Enfant Jésus. Au Moyen Age, la légende évolue. Les mages deviennent des rois et on leur attribue les noms de Gaspard, Melchior et Balthazar. L’un d’entre eux a la peau noire pour souligner le caractère universel de l’Épiphanie.

Qui sont les Rois mages de l’Épiphanie ?

Ces mages sont en fait des savants, des astrologues, auxquels la naissance de Jésus a été annoncée en observant la lueur d’une étoile dans le ciel. Guidée par l’astre, ils parviennent jusqu’à la grotte de l’Enfant Jésus. Ils se prosternent devant lui et lui offrent des présents précieux : de l’or, de la myrrhe (une résine issue du balsamier) et de l’encens. Voilà pour la belle légende des Rois mages.

D’où vient la tradition de la galette des rois ?

Comme beaucoup de traditions chrétiennes, la célèbre galette a une origine païenne. Elle remonte au IIIe siècle, à l’époque romaine. On dégustait des gâteaux à l’occasion des Saturnales, pendant lesquelles on célébrait, durant 7 jours, le solstice d’hiver. Ce n’est qu’après l’époque romaine, au IVe siècle, que l’Épiphanie devient une fête chrétienne. L’évêque Épiphane de Salamine, fixe la date de l’Épiphanie au 6 janvier, soit douze jours après Noël. Ce n’est que par commodité que l’Église fixe finalement l’Épiphanie au premier dimanche après Noël.

La fève : du simple haricot à la fève en porcelaine

La fève que l’on trouve aujourd’hui dans les galettes était à l’origine une “vraie” fève. Elle est un des premier légumes secs à pousser au printemps et un symbole de fertilité (sa forme évoque celle d’un embryon). Ce n’est qu’à la fin du XIXe, que les premières fèves en porcelaine de Saxe apparaissent en Allemagne. A partir de cette époque, la galette s’accompagne d’une couronne des rois, qui doit être portée par celui qui découvre la fève. Les fèves sont des objets de collection. Associations, livres, salons, sites internet, les fabophiles, comme on les appelle, sont des collectionneurs actifs rassemblant parfois plus de 100 000 pièces. Il y a tant de nouveaux modèles qui apparaissent chaque année, que cela incite les collectionneurs à se spécialiser sur certains thèmes ou sur des fèves publicitaires.

La galette des rois, une tradition bien vivante

Le premier dimanche de janvier on continue de “tirer les rois” pour l’Épiphanie. La personne qui découvre la fève devient roi et doit désigner sa reine ou son roi. Pour éviter toute forme de tricherie, c’est au plus jeune de l’assemblée de prendre place sous la table et de désigner à qui doit être attribuée chaque part du gâteau. Un sondage récent indique que non seulement les Français ont perdu peu à peu cette habitude, mais que ceux qui la conservent aiment tricher pour favoriser l’un ou l’autre des convives…

La galette ou brioche des rois, quel délice !

Les Français adorent la galette des rois. Ils en dévorent 30 millions entre fin décembre et fin janvier ! Leur galette préférée est celle à la frangipane, réalisée à partir d’une pâte feuilletée et garnie d’une crème (1/3 de crème pâtissière et 2/3 de crème d’amande). Il existe cependant des disparités régionales. En Franche-Comté, la pâte feuilletée est garnie d’une pâte à chou aromatisée à la fleur d’oranger. Il y a aussi pas mal d’endroits en France où l’on préfère la brioche à la frangipane.

Dans le sud, la galette est une brioche en forme de couronne, parfumée à la fleur d’oranger et recouverte de fruits confits et de sucre. Une brioche aussi, du côté de Dunkerque, mais garnie d’une crème au beurre et parfumée au rhum. En Normandie, encore une brioche, au beurre, et composée de 12 petites boules représentant les 12 apôtres.

Des galettes des rois originales

Outre les disparités régionales, la galette des rois se décline en de nombreuses versions : aux pommes, aux poires, au chocolat, à la pistache, à la noix de coco, au caramel au beurre salé, au spéculoos… On n’en finit plus d’inventer de nouvelles recettes de galette des rois. Si cela vous tente, vous pouvez la fabriquer vous-même. La galette à la frangipane est assez simple à réaliser à partir d’une pâte feuilletée toute prête, à commander chez votre boulanger. Avec l’aide de vos petits pâtissiers, ce devrait être encore plus facile ! Si la pâtisserie ne semble pas remporter l’adhésion de vos bambins, vous pouvez leur proposer de confectionner la couronne que portera le roi de l’Épiphanie. En carton, en papier, décorée avec de la peinture ou de feutres, ornée de strass, fleurs séchées, perles, sequins… la couronne des rois est une idée créative originale en ce début d’année.

Frangipane ou brioche ? Classique ou originale ? Quelle est la galette des rois préférée de vos bambins ?

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter