Les 10 meilleures comptines et berceuses de notre enfance

Il suffit d’entendre fredonner les premières notes de ces comptines et berceuses pour replonger dans nos souvenirs d’enfance. Le temps passe et elles ne se démodent pas. Lorsqu’on devient parent, on chantonne à notre tour des paroles de berceuse pour endormir nos bouts d’chou en douceur. Mapiwee vous propose de prendre la machine à remonter le temps pour redécouvrir 10 comptines et berceuses parmi lesquelles vous retrouverez peut-être celles qui ont bercé votre enfance.

Âge

18 mois - 3 ans

Pour qui
À 2
Proposé par la Team Mapiwee
3

Les comptines et berceuses ont de nombreux bienfaits pour les enfants. Voici notre top 10 des comptines de notre enfance, à chantonner à votre enfant.

Une comptine ou berceuse pour attendre le père Noël

A Noël, le chant est tellement omniprésent, que tout le monde a plus ou moins un air qui lui trotte dans la tête, comme une de ces célèbres comptines et berceuses de Noël.

  1. Petit Papa Noël

Petit papa Noël

Quand tu descendras du ciel,

Avec des jouets par milliers,

N’oublie pas mon petit soulier

Classique parmi les classiques de Noël, Petit Papa Noël était interprété à l’origine par le chanteur Tino Rossi, avant d’être décliné en de nombreuses versions. Il fait maintenant partie des standards de Noël, transmis de génération en génération. Cette comptine pour dormir rappellera à votre bambin qu’il doit être bien sage s’il veut que le père Noël lui apporte les cadeaux qu’il lui a commandés. Un conseil toujours bienvenu pour calmer les enfants turbulents !

  1. Vive le vent

Vive le vent, vive le vent

Vive le vent d’hiver

Qui s’en va sifflant, soufflant

Dans les grands sapins verts…

Oh ! Vive le temps, vive le temps

Vive le temps d’hiver

Boule de neige et jour de l’an

Et bonne année grand-mère

Voir la suite des paroles de Vive le Vent.

Vous connaissez sûrement la version américaine Jingle Bells, composée en 1857. L’adaptation française apparaît un siècle plus tard, et devient vite un succès national interprété par de nombreux chanteurs et chanteuses, telles que Dalida ou Mireille Mathieu. Les enfants adorent l’interpréter au moment de Noël pour se rappeler comme il est bon d’être au chaud alors qu’il fait si froid dehors ! Brrr !

  1. Mon beau sapin

Mon beau sapin, roi des forêts

Que j’aime ta verdure

Quand par l’hiver, bois et guérets

Sont dépouillés de leurs attraits

Mon beau sapin, roi des forêts

Tu gardes ta parure

Impossible de passer un Noël sans chanter ce classique des comptines pour enfants. L’occasion d’apprendre la signification du mot “guéret”, un mot peu employé, il faut bien l’avouer, mais qui fait son effet dans les conversations ! Pour briller au moment des fêtes de Noël, sachez qu’un guéret désigne une terre labourée laissée en repos, sans semences !

  1. Douce nuit

Douce nuit, sainte nuit

Tout s’endort, l’astre luit

Veille seul le couple sacré

Doux enfant aux fins cheveux

Clos tes yeux et repose

Sous son regard vigilant

Une belle berceuse pour célébrer Noël et endormir votre enfant en douceur. Elle fait référence à la naissance de Jésus, “le doux enfant aux cheveux fins”. “Le couple sacré” est évidemment ses parents, Marie et Joseph. Cette berceuse peut aider votre enfant à s’endormir ; elle peut également être une bonne entrée en matière pour lui expliquer l’origine de la fête de Noël.

Les comptines et berceuses du XVIIIe siècle

Ces comptines et berceuses sont issues d’un répertoire ancien. Transgénérationnelles, elles ont accompagné des générations d’enfants. Leurs paroles sont parfois mystérieuses, difficiles à comprendre et sujettes à différents niveaux d’interprétation.

  1. Une souris verte

Une souris verte

Qui courait dans l’herbe

Je l’attrape par la queue

Je la montre à ces messieurs

Ces messieurs me disent

Trempez-la dans l’huile

Trempez-la dans l’eau

Ça fera un escargot

Tout chaud

De nombreuses comptines pour enfant ont un sens caché. C’est le cas de celle-ci, qui a pour cadre la Révolution Française. La souris verte est un soldat royaliste capturé par un Républicain pendant la guerre de Vendée. On vous laisse deviner le sort qui lui est réservé. Mais vous pouvez vous en tenir à la version enfantine, qui parle d’une sympathique souris qui court dans l’herbe.

  1. Il pleut bergère

Il pleut, il pleut, bergère

Presse tes blancs moutons

Allons sous ma chaumière

Bergère vite allons

Que d’eau, que d’eau ! Cette comptine, dans laquelle il n’est question que de pluie et d’orage, est une chanson tirée de l’opéra-comique Laure et Pétrarque, écrit en 1780 par Fabre d’Eglantine. La comptine est sûrement beaucoup plus populaire que l’œuvre dont elle est issue. Elle est toujours chantée aux enfants pour les endormir ou pour les aider à patienter en attendant la fin d’une averse. Une façon simple et efficace pour mettre un peu de bonne humeur quand tombe la pluie !

  1. Promenons-nous dans les bois

Promenons-nous dans les bois

Pendant que le loup n’y est pas

Si le loup y était

Il nous mangerait

Si le loup n’y est pas

Il nous mangera pas

Il n’existe pas de trace de l’origine de cette comptine qui est malgré tout restée dans les mémoires. Le loup peuple toujours l’imaginaire des enfants. Le but est évidemment de lui échapper. C’est sans doute pour cela que le grand méchant loup de Promenons-nous dans les bois pimente toujours les parties de cache-cache des enfants.

  1. Cadet Rousselle

Cadet Rousselle a trois maisons

Cadet Rousselle a trois maisons

Qui n’ont ni poutres ni chevrons

Qui n’ont ni poutres ni chevrons

Cadet Rousselle a bel et bien existé. Comme son surnom le laisse supposer, il est le cadet de sa famille, son frère aîné, Claude-Antoine, ayant deux ans de plus que lui. C’est Guillaume Joseph Roussel, huissier de justice à Auxerre au XVIIIe siècle, qui a inspiré le personnage de Cadet Rousselle. Il est plutôt excentrique. De plus, il a acheté une maison toute biscornue, qui n’a ni poutres ni chevrons, comme dit la chanson. Cela ne manque pas d’attirer les moqueries de ses concitoyens, et donne même naissance à un air satirique, devenu au fil du temps, l’une des plus célèbres comptines pour enfant.

XXe siècle : de la chanson populaire aux comptines et berceuses

Au siècle dernier, la variété française a produit quelques titres qui ont contribué à enrichir le répertoire des comptines et berceuses pour enfants. Voici deux titres qui vous rappelleront sûrement quelque chose.

  1. La danse des canards

C’est la danse des canards

Qui en sortant de la mare

Se secouent le bas des reins

Et font coin-coin

La danse des canards fait partie de ces refrains qui vous rentrent immédiatement dans la tête et qui vous accompagnent pendant des jours, voire des… semaines. La danse des canards est autant appréciée des enfants que des adultes, qui n’hésitent pas à la chanter en chœur pour mettre un peu d’ambiance dans leurs soirées. La chanson doit-elle sont succès à la subtilité de ses paroles ou à la chorégraphie parfaitement réglée qui l’accompagne ? Sûrement un peu des deux.

  1. Une chanson douce

Une chanson douce

Que me chantait ma maman,

En suçant mon pouce

J’écoutais en m’endormant.

Cette chanson douce,

Je veux la chanter pour toi

Car ta peau est douce

Comme la mousse des bois

Ce grand succès de la variété française date de 1950. Écrite pour le chanteur Henri Salvador, cette berceuse a prouvé son efficacité pour endormir plusieurs générations d’enfants. La recette est simple : une mélodie douce accompagnant un conte merveilleux. Il y est question d’un chevalier qui tue un loup pour délivrer d’un sort la belle princesse dont il est amoureux. Il n’en faut pas plus aux enfants pour glisser en douceur dans un sommeil réparateur !

Aimez-vous chanter des comptines et berceuses à votre enfant ?  Quelles sont vos préférées ?

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter