Les petits bobos de l’été : comment les soigner ?

Entre piqûres de moustiques ou de guêpes, brûlures, coups de soleil et plaies diverses… les petits bobos de l’été sont tout simplement récurrents et inévitables ! La moindre écorchure qui dégénère pourrait gâcher vos vacances, d’autant plus que les enfants sont particulièrement sensibles à ces petits incidents. Voici toutes nos infos pour soigner les petites blessures de l’été.

2+

Âge

Pour tous

Pour qui
Individuel
Proposé par la Team Mapiwee
2

Comment soigner les bobos de vacances ?

  • Les piqûres de moustique

La peau tendre d’un bébé est une proie facile pour les moustiques, comme pour la plupart des petits insectes d’ailleurs. Juste après la piqûre, des boutons rouges vont se former sur la peau, que l’enfant va gratter, au risque de faire gonfler et durcir les lésions. Dans ces cas-là, il est recommandé d’appliquer un antiseptique suivi d’une pommade calmante.

Quoi qu’il en soit, une piqûre de moustique n’est pas grave et ne nécessite pas d’amener l’enfant dans un service d’urgence. Néanmoins, en présence d’infection, il est préférable de faire appel à un pédiatre ou un médecin généraliste. En effet, enfants et adultes ne sont pas égaux face aux moustiques : les plus jeunes risquent de réagir davantage à ces petits bobos car leur peau est plus sensible et plus susceptible de présenter une allergie cutanée.

Par ailleurs, il faut savoir que certaines peaux attirent davantage les moustiques que d’autres. Là, il ne s’agit pas de « peau sucrée », mais plutôt d’odeur ou de chaleur de la peau. Effectivement, les moustiques repèrent leur cible à l’aide de leur odorat, et ils sont capables de détecter une odeur qui les attire même à plus de 10 mètres. Alors, si bébé est plus particulièrement sujet aux piqûres de moustiques, l’idéal est d’investir dans une moustiquaire ou un dispositif vraiment efficace.

  • Les brûlures et coups de soleil  

Les coups de soleil sont parmi les bobos de l’été les plus courants. Pour éviter ces petits incidents, il est plus simple d’appliquer une crème solaire sur l’ensemble du corps de l’enfant toutes les heures. Si jamais un coup de soleil apparaît malgré vos efforts, appliquez de l’aloe vera, un remède bien connu pour ses propriétés calmantes et cicatrisantes. Renouvelez l’opération plusieurs fois en optant pour de l’aloe vera pur et non les remèdes sous forme de crèmes. À défaut d’aloe vera, vous pouvez vous rabattre sur du Calendula, disponible en huile bio et en crème, qui possède des propriétés anti-inflammatoires.

Si avant, on exposait les enfants au soleil, aujourd’hui, on a plutôt envie de les soustraire à celui-ci en les couvrant au maximum. Comme dans d’autres domaines le bon sens prévaut mais il faut garder à l’esprit que la peau des enfants est fragile et que son avenir dépend souvent du traitement qu’elle a eu quand elle était « jeune ». Plusieurs études ont montré que des coups de soleil avant 20 ans font bondir le risque de cancer de la peau ensuite !

Utilisez donc de la crème solaire en abondance et ne réutilisez pas celle des années passées car ses propriétés anti coups de soleil disparaissent rapidement avec le temps ! Sur la plage, vous pouvez également utiliser un t-shirt anti-UV avec une casquette pour une protection optimale.

Pour les brûlures à la maison, que ce soit au contact d’une casserole, d’un réchaud, ayez le réflexe de passer immédiatement la plaie sous l’eau froide pendant 15 minutes. Évitez autant que possible tout contact de la peau avec des corps gras qui risquent d’aggraver la plaie, ou encore avec des glaçons qui, contrairement à ce que vous pensiez, risqueraient de brûler davantage la peau.

Dans ces situations, la solution idéale est l’hydratation pour favoriser la cicatrisation et réduire les marques sur la peau. Une fois la plaie soulagée, on hydrate alors la zone avec de l’huile de coco, de la Biafine ou du beurre de karité. L’enfant est susceptible de gratter sa peau, alors, on positionne un petit bandage ou un pansement pour dissuader cette envie.

  • Les piqûres de guêpes ou d’abeilles      

Pour soigner les piqûres de guêpes ou d’abeilles, la solution efficace est avant tout de retirer le dard de l’insecte avec une pince à épiler, et ce très délicatement, sans faire pression sur la poche à venin. On applique ensuite une compresse imbibée d’eau froide puis on désinfecte avec un antiseptique. Pour éviter les réactions allergiques, on peut donner à l’enfant un cachet de paracétamol.

  • Les coupures et les égratignures    

Pour gérer les bobos de l’été telles que coupures et égratignures, il faut nettoyer la plaie pour retirer les saletés logées à l’intérieur de la peau. Pour cela, utilisez du sérum physiologique, puis désinfectez la plaie avec de la chlorhexidine, une solution efficace et bien plus indolore que l’alcool à 90°. Ensuite, appliquez un pansement sur la plaie afin de créer une zone humide propice à la cicatrisation de la peau.

  • Les piqûres de méduses

En été, sur la plage, les piqûres de méduses sont bien plus courantes qu’on ne le croit. Pour les guérir, la solution consiste à rincer soigneusement la plaie avec de l’eau de mer (et non de l’eau douce, qui risquerait d’activer le venin de la méduse). Vous pouvez aussi opter pour du vinaigre blanc, un remède naturel et efficace que nos grands-mères ont utilisé contre les piqûres de méduses. En effet, le vinaigre soulage la douleur en empêchant la libération du venin provenant des tentacules de la méduse. Et dans l’urgence, à défaut de vinaigre blanc ou d’eau de mer, on n’hésite pas à faire pipi sur la plaie pour apaiser la douleur.

Vous avez une anecdote à nous raconter sur un bobo de vacances ? Partagez la en commentaire !

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter