Comment aider son enfant à exprimer tout son potentiel et réussir ?

Quel est le secret des enfants qui réussissent ? Sont-ils plus intelligents, plus courageux, plus déterminés que les autres, ou grandissent-ils simplement dans un environnement favorable à leur épanouissement ? Votre enfant a du potentiel, soyez-en sûr ! Pour l’aider à l’exprimer pleinement, créez autour de lui un climat propice à sa réussite. Voici quelques pistes pour permettre à votre enfant de développer ses super pouvoirs !

Âge

Pour tous

Pour qui
Individuel
Proposé par la Team Mapiwee
4

Motiver son enfant en lui faisant aimer l’école

La réussite ne passe pas uniquement par l’école, mais elle y est quand même pour beaucoup. Si l’adhésion de votre enfant pour l’école n’est pas franche et immédiate, un bon moyen de l’aider à s’y intégrer est de vous impliquer un peu plus dans la vie de son école : aller aux réunions de parents d’élèves, donner un coup de main pour la fête de l’école, participer à une activité extra-scolaire…

Connaissez-vous Hortense et Léo, les copains de classe de votre bambin ? Non ? Alors, il est temps de les inviter à venir goûter à la maison. Ce sera l’occasion de connaître leurs parents et de pouvoir discuter ensemble, échanger des idées, évoquer des problèmes, trouver des solutions… N’hésitez pas à rencontrer l’enseignant de votre enfant, en cas de difficultés, ou simplement pour faire le point. Tout ce que vous faites a une énorme importance pour votre enfant. S’il voit que son école vous intéresse, il va forcément la trouver, lui aussi, beaucoup plus passionnante !

Des discussions riches pour aider son enfant à construire sa confiance en soi

Discuter ensemble d’un livre, d’un film, d’une bande dessinée, d’un article paru dans un magazine, d’une question d’actualité… Peu importe le support et le sujet, cela permet à votre enfant d’élargir son horizon, de réfléchir, de développer son esprit critique, de construire sa personnalité. Il développe aussi ses connaissances et prend confiance en lui. Il se rend compte qu’il peut avoir des idées personnelles et les défendre, qu’il est écouté et que son avis compte. Ces discussions vont contribuer à le rendre curieux de tout et à élargir ses centres d’intérêt. Il s’habituera peu à peu à donner forme à ses idées, à ne pas craindre de les exposer. Cela l’incitera, entre autres, à prendre plus facilement la parole en classe.

Respecter ses choix et l’encourager dans la voie qu’il a choisie

Pour avoir envie d’apprendre et de persévérer, la motivation est essentielle. Vous souhaitez qu’il apprenne à jouer du violoncelle, mais lui, ce qu’il préfère, c’est le théâtre. Vous aimeriez qu’il pratique le foot, mais lui ce qu’il voudrait, c’est découvrir le judo. Suivez l’intuition de votre enfant et laissez-le s’exprimer à travers la pratique sportive, manuelle ou artistique qui l’attire le plus. Intéressez-vous à cette nouvelle activité, posez-lui des questions sur les techniques qu’il utilise, les compétences qu’il sollicite… Jouez les candides pour l’inciter à parler de ce qui le passionne. Encouragez-le en notant ses progrès, soutenez-le s’il rencontre des difficultés. Bref, soyez, comme toujours à ses côtés, même si vous rêviez d’autre chose pour lui !

Élever un enfant ambitieux en lui apprenant à persévérer

Être ambitieux et persévérant, ça se cultive. Vous aiderez votre enfant à développer ces qualités en l’accompagnant dans ses apprentissages et en le soutenant lorsqu’il échoue. Pour donner du courage à votre enfant, vous pouvez lui citer l’exemple de personnes qu’il admire, qui ont connu l’échec avant de réussir, un sportif, un acteur, son grand-père, sa tante ou votre cousine…, peu importe. Vous lui montrerez ainsi que même les super-héros ont des défaillances, mais ils ont une qualité en commun : ils n’abandonnent jamais. Ils enseignent à votre enfant qu’en étant persévérant, en acceptant de recommencer, d’essayer d’autres voies, en apprenant de ses échecs, la réussite est toujours possible.

L’un des grands ennemis de la persévérance est l’ennui. Les apprentissages sont pourtant toujours un peu ennuyeux lorsqu’on débute. Pour aider votre enfant à passer du stade de l’ennui à celui du plaisir, vous pouvez utiliser le jeu. Il permet notamment de rendre plus digestes les matières qu’il n’aime pas beaucoup. L’idée n’est pas de faire du 100% ludique, mais d’ajouter une part de jeu quand c’est possible, afin de faciliter l’apprentissage.

S’imposer des défis

Tous les loisirs ne se valent pas. Les enfants qui réussissent ont des loisirs qui leur permettent d’évoluer plus rapidement que les autres. Certains loisirs sont faciles d’accès, d’autres sont plus exigeants mais apportent beaucoup plus à votre enfant. Alors pourquoi ne pas proposer quelques petits défis à votre bambin ? Par exemple, lui proposer de lâcher un peu son écran pour aller au cinéma. Soyez un peu fou et regardez tout de suite du côté des petits cinémas indépendants, ceux qui chouchoutent le plus les enfants en leur proposant ce qu’il y a de mieux dans le cinéma.

Autre défi possible : plutôt que d’aller flâner au centre commercial sans but précis, pourquoi ne pas faire un tour dans un musée pour changer un peu ? Les enfants adorent les endroits où ils peuvent expérimenter des choses. Pour ne pas effrayer vos bambins, privilégiez des musées un peu ludiques : espace, armée, costume, automobile, musées “gourmands”… Beaucoup de ces institutions organisent des parcours pour enfants, pour les initier aux plaisirs du musée en s’amusant.

Un dernier défi ? Pourquoi ne pas inviter votre enfant à lâcher son jeu vidéo pour prendre l’air, partir en balade, bouger. Attention, il s’agit d’une balade active, pendant laquelle vous prendrez le temps de regarder tout ce qui est intéressant autour de vous : les arbres du jardin public, les oiseaux, les nuages, la rivière qui passe près de chez vous, le nom des rues, les statues, les monuments… et tout ce qu’ils peuvent évoquer. Inutile d’être féru de sciences, d’histoire ou de tout autre domaine d’expertise, il suffit d’être curieux et d’avoir envie de faire des découvertes. Ces découvertes vous pourrez les faire avec votre enfant, même s’il vous manque certains savoirs. Il n’y a pas d’âge pour apprendre, la curiosité ne s’arrête pas avec la fin des études. Elle est un bien précieux qui se cultive toute la vie !

Et vous ? Comment faites-vous pour entraîner votre super héros à développer ses super-pouvoirs ?

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter