Sommeil de mon enfant : petit ou grand dormeur, à chacun ses besoins

Comme les adultes, tous les enfants n’ont pas les mêmes besoins en sommeil. Il existe même des variations importantes d’un enfant à l’autre, 2 à 3 heures, en plus ou en moins, par rapport au dormeur moyen. Petit ou grand dormeur, l’essentiel est de connaître les besoins en sommeil de votre enfant pour lui permettre de se reposer et de bien se développer.

Âge

Pour tous

Pour qui
Individuel
Proposé par la Team Mapiwee
1

Petit ou grand dormeur, quelles différences ?

Les nouveau-nés dorment en moyenne entre 16 et 17 heures par jour, mais il existe déjà des écarts importants entre les bébés : un petit dormeur se contentera de 14 heures par jour, alors qu’un grand dormeur aura besoin de 20 heures. Cela ne signifie qu’ils resteront des petits ou de grands dormeurs toute leur vie ; leurs besoins peuvent évoluer. A partir de 20 ans, les besoins en sommeil se stabilisent. Ils sont de 7 à 8 heures par jour pour un dormeur moyen, de moins de 6 heures pour un petit dormeur, et de 9 à 10 heures pour un grand dormeur. Grand ou petit dormeur, personne ne choisit d’être l’un ou l’autre ; ces rythmes sont déterminés génétiquement et on ne peut changer sa nature.

Quelles sont les conséquences du manque de sommeil chez l’enfant ?

Avoir un sommeil satisfaisant en durée et en qualité est important à tous les âges de la vie, mais cela l’est particulièrement pendant l’enfance. Le sommeil de l’enfant devrait être une préoccupation aussi importante que sa nutrition, mais ce n’est pas toujours le cas. Dormir permet non seulement à votre bambin de se reposer, mais aussi de réguler la production des hormones nécessaires à sa croissance et au développement de son cerveau. Un enfant qui ne dort pas assez aura tendance à somnoler dans la journée, à être moins attentif et à avoir de difficultés de mémorisation, ce qui risque d’avoir un impact négatif sur sa réussite scolaire. A plus long terme, un manque de sommeil pendant l’enfance peut avoir des effets sur la santé de l’adulte, favoriser l’hypertension artérielle et le diabète. Plus surprenant peut-être, l’hormone de l’appétit étant régulée pendant le sommeil, en manquer pourrait favoriser l’obésité.

Quels sont les besoins en sommeil de l’enfant ?

Les bébés passent l’essentiel de leur temps à dormir. A 3 ans, les enfants ne dorment plus que 12 heures par jour. A 6 ans, 10 heures. A cet âge-là, ils ne font plus la sieste l’après-midi, mais mettent aussi plus de temps à s’endormir. Le temps de sommeil de l’enfant continue à diminuer jusqu’à l’âge adulte. Il est de 9 heures vers l’âge de 12 ans, pour se stabiliser à 7-8 heures en moyenne vers l’âge de 20 ans. Pour permettre à votre bambin de dormir suffisamment, il ne doit pas veiller trop tard, pas après 20h30 s’il a entre 6 et 8 ans, ou après 21h30 s’il a plus de 8 ans. Il ne s’agit pas d’une consigne stricte, car il faut évidemment adapter l’heure du coucher à celle du lever, et aussi tenir compte des besoins personnels de votre enfant.

Grands dormeurs ou petits dormeurs : comment bien les identifier ?

Différencier un petit et grand dormeur est moins facile qu’on imagine. Ainsi, on peut croire qu’un enfant qui s’endort tôt le soir est un grand dormeur, alors qu’en réalité, il est peut-être un lève-tôt, plus en forme le matin que le soir. Au contraire, un enfant qui refuse d’aller se coucher peut se voir apposer l’étiquette de petit dormeur, alors que son refus d’aller dormir peut avoir une autre origine, la peur ou l’envie de rester avec ses parents, par exemple.

C’est en observant votre enfant pendant les vacances, quand il n’a pas de contraintes horaires, que vous pourrez mieux comprendre ses rythmes et déterminer à quelle catégorie il appartient. Aux premiers signes d’endormissement, (bâillement, recroquevillement, yeux qui se ferment, etc.), invitez-le à aller dormir. Le lendemain, observez à quelle heure il se réveille naturellement (sans réveil). Poursuivez l’expérience pendant toute la durée des vacances. En faisant une moyenne, vous pourrez déterminer le nombre d’heures dont votre enfant a besoin.

Grand dormeur ou petit dormeur : comment l’endormir en douceur ?

S’endormir est toujours quelque chose d’un peu angoissant. C’est sans doute pour cette raison que les êtres humains, petits ou grands, éprouvent souvent des difficultés à s’endormir. Pour un enfant, le moment de se séparer de ses parents a toujours quelque chose de difficile. En couchant votre enfant toujours à la même heure et en ritualisant son coucher, vous faciliterez son endormissement. Faites de ce rituel un moment calme en l’accompagnant de la lecture d’une belle histoire, d’un petit câlin, d’une chanson ou d’un peu de musique douce. La présence d’une peluche ou de son jouet favori contribuera à le tranquilliser et l’aidera à s’endormir.

Même si cela paraît évident, on s’endort mieux quand on est fatigué. Votre enfant doit avoir une activité physique suffisante pour lui permettre de s’endormir facilement. Concrètement, cela veut dire moins d’écrans et davantage d’activités physiques. Incitez votre enfant à aller jouer dehors quand le temps le permet. Il sera exposé à la lumière naturelle, ce qui aura un impact positif sur son humeur et facilitera son endormissement. D’une manière générale, évitez de l’exposer aux écrans deux ou trois heures avant l’heure du coucher.

Le sommeil joue un rôle important dans le développement et la santé de l’enfant. Votre bambin dort-il suffisamment ? Petit ou grand dormeur, à quelle catégorie appartient-il ?

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter