Comment transformer son hypersensibilité en atout ?

Votre enfant surréagit à certains événements, a du mal à surmonter ses émotions, pleure pour un oui ou pour un non et se met souvent en colère. Il réagit très fort à des micro-phénomènes, que les autres remarquent à peine. Votre enfant est sans doute hypersensible. Comment mieux comprendre ses réactions et l’aider à transformer son hypersensibilité en atout ?

Âge

Pour tous

Pour qui
Individuel
Proposé par la Team Mapiwee
1

Comment gérer l’hypersensibilité de son enfant ?

Ma fille est hypersensible : que cache cette remarque ?

Haute sensibilité, hypersensibilité, ultra sensibilité, tous ces mots désignent la même chose, une façon de vivre les événements de façon plus intense que la moyenne. L’hypersensibilité n’est pas une maladie, mais un trait de caractère. Il est même assez répandu : selon les spécialistes, 15 à 20 % de la population mondiale serait hypersensible. Il reste que, pour les parents, un enfant hypersensible soulève pas mal d’incompréhension. Savoir décoder ses comportements et adapter les réponses n’est pas du tout intuitif, et demande même une période d’apprentissage pour mieux connaître et comprendre sa personnalité.

Pourquoi mon fils ne gère pas ses émotions ?

A quoi reconnaît-on un enfant hypersensible ? Les signes sont nombreux et varient d’un enfant à l’autre. L’hypersensibilité, c’est, d’abord, une façon de tout vivre un peu plus fort, de surréagir aux événements, de ressentir les émotions avec une grande intensité, non seulement les siennes, mais aussi celles des autres. Un enfant hypersensible les absorbe, telle une éponge. Il a une sensibilité particulière aux bruits, à la lumière, aux odeurs, à tout ce qui stimule ses sens. Il est souvent timide et introverti, mais pas toujours ; certains hypersensibles sont au contraire très expansifs. On dit qu’il est susceptible, qu’il prend les choses trop à cœur. On peut ajouter à cela qu’il a du mal à accepter la frustration et à s’adapter aux changements.

Vous allez peut-être reconnaître votre enfant dans ce portrait rapide de la personne hypersensible, et vous direz ensuite : quel dommage qu’il soit ainsi, j’aimerais tellement qu’il soit comme les autres ! Vous auriez tort, car être hypersensible n’est pas forcément un défaut, cela peut même être une qualité. En traitant votre enfant avec empathie et bienveillance, vous apprendrez à le comprendre, l’aiderez à s’adapter et à bien exploiter tous les atouts de sa personnalité complexe.

Quelles sont les qualités d’un enfant hypersensible ?

Nous avons assez parlé des “défauts” de votre enfant. Parlons maintenant de ses qualités. Sa personnalité recèle beaucoup d’atouts qu’il serait dommage de ne pas exploiter. Votre enfant est doté d’une grande imagination. A l’instant où vous pensez qu’il est là à ne rien faire, qu’il s’ennuie, songez qu’il est peut-être à mille lieux d’ici, en expédition sur la planète Zircon, à la recherche d’un métal rare qui pourrait bien sauver l’humanité.

Il est doté d’un grand sens de l’observation, qui lui permet de relever certains détails peu perceptibles pour les autres. Il a aussi une grande intuition. Ces qualités lui permettent de comprendre les situations à demi-mot : un regard, un geste, un détail, peuvent lui paraître plus explicites qu’un long discours. Sa sensibilité artistique fait qu’il est naturellement attiré par la création sous toutes ses formes : dessin, peinture, écriture, sculpture, chant, danse, musique, théâtre, etc. Quel que soit son domaine de prédilection, il peut l’utiliser comme moyen d’exprimer toutes les nuances de sa météo intérieure.

Souvent plus mature que les autres, il préfère la compagnie d’enfants plus âgés ou d’adultes. Il aime les conversations consistantes. Évitez donc de lui parler de la pluie et du beau temps, ce n’est pas sa tasse de thé, mais il peut s’avérer intarissable sur un sujet qui l’intéresse vraiment. En le connaissant mieux, vous saurez identifier ces moments de grâce où il s’ouvre enfin et devient bavard !

Comment se comporter avec un enfant hypersensible ?

Les enfants hypersensibles se sentent différents des autres, sans savoir vraiment pourquoi, et ils peuvent en souffrir. Leurs réactions sont souvent qualifiées de “bizarres”, ce qui peut amener leur entourage à penser qu’ils souffrent d’un trouble mental. Si personne ne les aide à comprendre ce qui se passe en eux, ils peuvent se sentir incompris et avoir tendance à s’isoler. Aidez votre bambin à prendre conscience de son hypersensibilité en nommant ses émotions : joie, tristesse, colère, peur, surprise, dégoût sont le reflet de sa riche vie intérieure.

Si un changement doit intervenir dans sa vie (nouvelle nounou, nouvelle école, séjour chez les grands-parents, déménagement, etc.), préparez-le à l’avance pour qu’il puisse intégrer ce changement en douceur. L’esprit d’un enfant hypersensible fonctionne en permanence. Tout observer, relever les détails, réfléchir sans arrêt, tout cela fatigue. N’hésitez pas à proposer à votre bambin une petite pause dans un endroit calme dès que vous voyez qu’il commence à “saturer”, que trop d’émotions se bousculent en lui.

Il n’a nullement besoin d’être surprotégé ; de toute façon, prendre des risques inutiles, ce n’est pas son genre. La surprotection risquerait de totalement l’inhiber. Proposez-lui au contraire de tester de nouvelles choses, sans le lui imposer pour autant. Il a besoin de temps pour y réfléchir. Un autre point qui peut être déroutant pour les parents d’un enfant hypersensible, c’est son rapport au temps. Quand vous lui posez une question, n’attendez pas une réponse immédiate ; il faut lui laisser le temps d’évaluer les conséquences de sa prise de décision… Sensitif, votre enfant hypersensible a également tendance à surréagir à la douleur. Il ne s’agit ni de comédie, ni d’exagération de sa part ; il a vraiment mal. Lui dire que ce n’est rien, que ça va passer ne peut l’aider ; prendre en compte sa douleur lui permettra au contraire de la surmonter beaucoup plus facilement.

Comment aider un enfant hypersensible ?

Vouloir changer la personnalité de votre enfant, vouloir “l’endurcir” n’est pas la bonne solution. Ce serait la négation même de sa personnalité. En adoptant les principes de la parentalité bienveillante, vous obtiendrez de bien meilleurs résultats. Ne voyez pas ses surréactions comme des caprices mais plutôt comme l’expression de sa personnalité. Il n’est pas rare que le parent d’un enfant hypersensible le soit lui-même. Si c’est le cas, vous vous reconnaîtrez en votre enfant. Si ça ne l’est pas, il peut vous aider à révéler des aspects cachés de votre personnalité et vous permettre de développer votre intelligence émotionnelle !

Alors, défaut ou qualité, l’hypersensibilité ? Qu’en pensez-vous ?

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter