Les enfants et les jeux vidéo : bonnes pratiques

Très populaire, le jeu vidéo est pratiqué par 73 % des Français et 98 % des enfants. Les jeux vidéo n’appartiennent plus exclusivement à la culture geek ; on en trouve pour tous les âges et tous les goûts. Jeux vidéo : quels sont les bénéfices, les risques et le bon usage pour votre enfant ?

Âge

Pour tous

Pour qui
À 2
Proposé par La Team Mapiwee
2

Jeux vidéo : quels bénéfices pour les enfants ?

Difficile d’échapper aux jeux vidéo. Ils font partie de la vie de tous les bambins et sont un tel plaisir pour eux qu’il paraît difficile de leur interdire. Comme tout ce qui fait plaisir est un peu suspect, vous vous demandez sûrement si cette pratique ne comporte pas de risques pour votre enfant. S’offre à vous l’image du geek, au teint blafard, et aux yeux cernés par la fatigue due aux longues nuits sans sommeil passées derrière son écran.

En fait, comme dans beaucoup d’autres pratiques, seul l’excès nuit à l’équilibre physique et psychologique de votre bambin. Les jeux vidéo ne présentent pas de réels risques, si les enfants sont accompagnés dans leur pratique, qu’elle est limitée dans le temps, et qu’elle ne constitue pas leur unique loisir. Les jeux vidéo peuvent même présenter un intérêt pour les enfants, à condition de bien sélectionner les jeux. Certains permettent de réfléchir, de développer leur imagination, de se concentrer ou de mieux mémoriser. En jouant, l’enfant apprend aussi à fournir des efforts, persévérer, échouer et recommencer, des expériences qui lui seront utiles dans la vie réelle.

 

Quel est l’impact des jeux vidéo sur le comportement ?

Alors, tout serait-il rose au pays des jeux vidéo ? Pas vraiment. Une pratique intensive peut poser un problème. D’autant que les jeux vidéo, c’est du temps d’écran, qu’il ne faut pas oublier d’intégrer au temps d’écran accordé à votre enfant. Quand celui-ci est trop important, il a un impact négatif sur son bien-être et ses apprentissages : manque d’activité physique, isolement, dommage sur la vision, sommeil perturbé, etc. Les jeux vidéo peuvent aussi avoir un impact sur la socialisation de l’enfant. Ce n’est pas toujours le cas, notamment en ce qui concerne la pratique du jeu en réseau, qui peut être un moyen de “rencontrer” d’autres joueurs et, parfois, de se faire de nouveaux amis. Ce type de jeu favorise également le travail en équipe, ce qui, dans ce cas, participe au contraire à la socialisation de l’enfant.

 

Jeux vidéo et dépendance

L’Organisation mondiale de la santé reconnaît l’addiction au jeu vidéo comme un trouble du comportement, mais les pratiques addictives concernent une minorité de joueurs, de l’ordre de 5 à 10 %. Pour les joueurs addictifs, le jeu vidéo n’est plus un loisir parmi d’autres, mais le centre de leur vie, qui s’organise autour du jeu. Si votre enfant passe, de temps en temps, un peu trop de temps à jouer, ce n’est pas dramatique pour autant. Cela ne signifie pas qu’il va développer une addiction aux jeux vidéo. C’est un peu comme boire du soda. De temps à autre, ce n’est pas un problème, mais cela le devient quand c’est la seule boisson consommée. C’est la même chose avec les jeux vidéo : un peu trop de temps en temps, ce n’est pas très grave. Ça l’est quand cela se reproduit tous les jours, quand l’enfant ne parvient plus à lâcher son jeu et que cette activité empiète sur ses autres loisirs et son temps de sommeil.

 

Quels jeux vidéo pour les enfants ?

Tous les jeux vidéo ne se valent pas. Cela vous oblige à rester vigilant au moment de choisir un jeu pour votre enfant. Pour cela, vous pouvez vous fier à la classification PEGI. Adoptée par la plupart des pays européens, cette norme vous oriente au moment d’acheter un jeu vidéo. Sur chaque boîtier, figure un logo 3, 7, 12, 16, 18, placé sur un fond de couleur. Il signale l’âge minimum requis pour le jeu, ainsi que le type de contenus auquel l’enfant sera exposé (violence, peur, sexe, drogue, etc.).  Cet indicateur fiable permet de vérifier que le jeu ne comporte pas de contenus inadaptés à l’âge de votre enfant. Vous pouvez aussi vous informer, lire les critiques sur le jeu convoité par votre bambin, prendre en compte les avis d’autres parents.

N’hésitez pas à consulter le site Pedago jeux, un site d’information fiable sur les jeux vidéo. Si vous estimez que le jeu ne présente pas d’intérêt pour votre enfant, refusez de l’acheter, tout en expliquant à votre bambin les raisons de votre refus. Jouer avec votre enfant est un bon moyen de tester un jeu et de vérifier son intérêt. Pour l’accompagner dans sa pratique, intéressez-vous à son activité, incitez-le à parler de ses expériences de jeu. Enfin, n’oubliez pas d’activer le mode parental, présent sur les ordinateurs et consoles. Il vous permet de garder le contrôle !

 

Quel temps consacrer aux jeux vidéo ?

C’est LA question que se posent beaucoup de parents. Ils souhaiteraient obtenir un chiffre précis. Il serait alors facile de programmer des moments dédiés aux jeux vidéo. Un peu comme la sonnerie de l’école qui marque la fin de la récréation ! En fait, il n’existe aucune limite stricte. L’essentiel est de trouver un équilibre entre les différentes activités des bambins, et d’éviter que les jeux vidéo ne deviennent leur unique centre d’intérêt.

Certains spécialistes affirment qu’une heure par jour est une limite acceptable pour un enfant de primaire. Pour d’autres, c’est plutôt deux heures. Selon le psychiatre Serge Tisseron, le temps passé à jouer ne devrait pas excéder 5 à 10 heures par semaine. Au-delà, les jeux vidéo présentent plus d’inconvénients que d’avantages, dit le spécialiste. Il faut éviter d’empiéter sur d’autres activités, indispensables au bien-être et à l’épanouissement des enfants, sur le temps consacré aux devoirs, et sur le temps de sommeil. Votre enfant doit savoir lâcher son écran pour passer du temps avec ses copains, faire du sport, bouger, s’adonner à des activités culturelles, lire, sortir, profiter du soleil et du grand air. Vivre sa vie d’enfant, en somme ! Les heures passées à jouer filent vite, et il est parfois difficile d’abandonner son jeu pour passer à autre chose.

 

Considérez-vous que votre enfant accorde trop de temps aux jeux vidéo ? Quelles sont vos solutions pour l’inciter à lâcher un peu sa manette ?

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter