Votre enfant, un philosophe par nature

Pourquoi la philo serait-elle uniquement réservée aux ados des classes de terminale ? Les enfants ont pourtant plein de questions en attente de réponses. La philosophie ne les leur donnera pas toutes, mais elle les aidera à nourrir leur réflexion et à mieux comprendre le monde qui les entoure. Oui, pas de doute, la philo, c’est aussi pour les enfants !

Âge

Pour tous

Pour qui
Individuel
Proposé par la Team Mapiwee
1

Votre enfant, un philosophe par nature

Dès l’âge de 3-4 ans, votre enfant commence à poser toutes sortes de questions sur tout ce qui l’entoure : pourquoi le ciel est bleu ? Pourquoi y a-t-il des étoiles dans le ciel ? Pourquoi les poissons ne savent-ils pas voler ?… Un peu plus tard, vers 7-8 ans, ses interrogations deviennent plus profondes et abordent les grandes questions existentielles, celles que tous les êtres humains se posent tout au long de leur vie, sur l’amitié, la liberté, le mensonge, la mort, etc. Sans le savoir, votre enfant fait de la philosophie dès le plus jeune âge.

La philosophie, qu’est-ce que ça apporte à votre enfant ?

La philosophie va d’abord aider votre enfant à donner un sens au monde qui l’entoure. Elle lui permettra ensuite de partir à sa propre découverte, celle de sa personnalité, à mieux comprendre ses émotions et celles des autres. Elle lui apprendra à développer sa pensée, soutenir un point de vue, argumenter, douter, nuancer ses propos et à s’ouvrir à de nouvelles idées, des compétences qui vont beaucoup l’aider plus tard dans ses dissertations.

En apprenant à réfléchir, votre bambin gagnera en maturité, en confiance et en autonomie, et développera un esprit critique. Être doté d’un tel esprit est plus que jamais un atout dans le monde actuel, où toutes sortes d’informations farfelues, les fameuses fake news, se répandent à toute vitesse grâce au numérique. La philo va aussi lui apprendre quelque chose d’essentiel : savoir accepter qu’il n’y a pas de réponse à toutes les questions et qu’il faut parfois renoncer à essayer de tout expliquer pour savourer simplement le bonheur d’exister.

Quels thèmes aborder avec votre enfant ?

Votre bambin se pose tellement de questions, qu’il ne devrait pas être difficile de trouver un sujet qui l’intéresse. En fonction de son âge, vous pouvez choisir parmi quelques sujets de réflexion comme la peur, l’amitié, la liberté, la vérité, la violence, l’amour, le travail, le bonheur, la différence, l’enfance, la mort, l’école, la famille, la maladie… La vie a-t-elle un sens ? C’est quoi être heureux ? A-t-on le droit de mentir ? Ou des questions un peu plus pointues : quelle est la différence entre croire et savoir, droit et devoir, joie et bonheur ? En amenant votre bambin à réfléchir sur ces sujets, il découvrira peu à peu qu’il ne sait pas, que c’est plus compliqué qu’il ne l’imaginait de trouver des réponses, qu’il est normal de douter, que plus on réfléchit, moins on sait et que c’est ça qui change tout.

Des supports pour intéresser votre enfant à la philosophie

Il y a plein de supports qui peuvent servir de prétexte pour réfléchir avec votre enfant. Ça peut être une histoire qu’il vient de lire. Un texte comme Le Petit prince de Saint Exupéry peut être une entrée en matière pour réfléchir sur l’amitié, un conte comme La Belle au bois dormant une occasion de parler de la place des femmes dans la société ou Le Vilain petit canard un moyen de parler d’exclusion, etc.

Vous pouvez lui demander de décrire ce qui se passe dans l’histoire qu’il vient de lire et de donner son avis. Qu’est-ce que tu as retenu ? As-tu déjà ressenti ou vécu la même chose que les personnages ? Aurais-tu réagi de la même façon qu’eux ? Pourquoi ? Posez-lui toujours des questions ouvertes et reformulez ce qu’il dit s’il reste bloqué dans son raisonnement. Recadrez-le s’il sort un peu du sujet ou se perd en anecdotes.

Les livres ne sont pas les seules sources d’inspiration. Vous pouvez aussi vous servir d’un événement qui a eu lieu dans la journée : une dispute avec son meilleur ami peut vous amener à parler d’amitié, une fête d’anniversaire peut être un prétexte pour parler du bonheur. L’important est de choisir des sujets adaptés à son âge et qui lui plaisent, pour éviter qu’il s’ennuie. Il y a encore beaucoup d’autres supports intéressants pour nourrir vos réflexions. Ça peut être un film, un dessin animé, un tableau ou une photo.

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Philosopher ne se limite pas à un simple bavardage qui s’affranchirait de toute forme de règles. La philosophie impose de savoir écouter, argumenter et de ne pas s’écarter du sujet. La philo est un moyen d’exprimer ses idées, mais pas un outil de persuasion. Tous les points de vue peuvent se défendre, dès lors qu’on est capable de développer une argumentation pour les justifier. Il n’y a pas de bonne et de mauvaise réponse, chacun peut avoir son opinion.

Évitez le piège de la critique ou de la morale. Le but n’est pas d’imposer votre point de vue, mais de laisser à votre enfant la liberté de développer le sien, même s’il est encore à un stade embryonnaire. En poussant sa réflexion, il pourra toujours revenir sur une opinion très tranchée avec laquelle vous n’êtes pas forcément d’accord. Laissez-lui le temps. Après tout, il a le droit de ne pas être d’accord avec ses parents.

Si le monde n’était peuplé que de philosophes, on peut raisonnablement penser que l’harmonie régnerait sur Terre et qu’il n’y aurait plus de conflits. La philosophie est bien un moyen d’améliorer le monde. Qu’en pensez-vous ?

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter