Repas : mon enfant boude l’assiette

“Mon enfant ne mange rien”… Cette phrase revient souvent chez les parents d’enfants en bas âge qui en sont encore à leur phase d’expérimentation. En effet, de nombreux parents sont confrontés aux caprices alimentaires de leurs enfants qui ne veulent pas manger de légumes verts, de carottes, d’oignons ou de tomates. Pour vous rassurer, sachez que si votre enfant a tendance à refuser certains aliments, cela n’aura pas d’impact direct sur sa santé. Enfin, du moment que vous arrivez à diversifier ce qu’il mange et à lui proposer une alimentation saine et équilibrée.

Âge

Pour tous

Pour qui
Individuel
Proposé par la Team Mapiwee
3

Pourquoi mon enfant ne veut-il pas manger ce qu’il y a dans son assiette ?

J’ai préparé un repas délicieux et mon enfant refuse de manger. C’est l’une des situations où la patience des parents est mise à l’épreuve. Mais pour réagir correctement dans son intérêt, faites-en sorte de connaitre les causes qui peuvent le pousser à agir ainsi. Un enfant qui mangeait toujours avec bon appétit peut vite changer de comportement vers ses 2 ans. Il a fini par connaitre les différents goûts des aliments et commence à avoir des préférences mais aussi des besoins différents. Parmi les nombreuses raisons qui expliquent un refus à table, la recherche d’attention est en haut de la liste, car il a passé la journée sans vous et c’est le meilleur moment pour lui de vous provoquer. Il peut également passer par une crise d’opposition où les « non » catégoriques et les « veux pas » sortent à tout va.

Il peut y avoir aussi la fatigue qui se manifeste par l’irritabilité et la nervosité. Dans ce cas, le mieux peut être d’aller le coucher pour qu’il puisse récupérer, d’autant plus qu’il pourra toujours se rattraper au goûter ou au prochain repas. Il est aussi possible que l’enfant ait vécu plusieurs émotions durant sa journée, dont la tristesse parce qu’un copain de la crèche lui a pris son jouet, et puisqu’il n’a pas pu ou pas voulu en parler avec un adulte sur place, c’est le soir à table que cette émotion va déborder. Un caprice alimentaire peut aussi être directement en lien avec ce que contient l’assiette, notamment les textures (poireaux, brocolis), les couleurs (betteraves, épinards) et les mélanges d’odeurs (œufs, oignons).

Les goûts de votre enfant peuvent aussi ne pas ressembler aux vôtres ! Proposez-lui beaucoup de plats différents et laissez-le affirmer ses propres goûts. Le fait de manger ne doit pas être ressenti par lui comme une corvée mais comme un moment de découverte et de joie.

Refus de manger, que faire ?

Votre enfant a tendance à bouder son assiette et vous ne voulez pas céder à ce caprice alimentaire ? Pour bien réagir en évitant de trop le bousculer, il faut apprendre à rester zen et à éviter la colère, en sachant qu’il existe différentes attitudes à adopter face à son enfant qui ne mange pas. Commencez par mettre en place un environnement calme avant de réunir tout le monde à table, notamment en éliminant les jouets qui se trouvent aux alentours, en éteignant la télévision et les éventuelles sources de distraction. Puis, faites-en sorte de toujours manger ensemble, pour que l’enfant puisse imiter les grands avec fierté. Prenez aussi l’habitude de doser les boissons, car si votre enfant boit beaucoup avant de manger, il sera vite rassasié. Plus le temps passera, plus votre enfant apprendra qu’il est important de manger ce qu’il y a dans son assiette, avant d’avoir droit aux petits gâteaux, au yaourt ou au fromage qu’il aime tant en guise de dessert.

Refus de manger, que faut-il éviter ?

Quand votre enfant refuse de manger, il y a certaines attitudes à éviter.

  • N’insistez pas fortement pour qu’il mange si son refus est systématique

Un enfant a un fort instinct de survie donc quand il a faim, il mangera forcément. S’il refuse souvent de manger à table et si vous avez vérifié qu’il ne se gave pas de sucreries en dehors des repas, alors évitez de le forcer à manger systématiquement. Vous risqueriez d’abimer son système digestif et même de lui distendre l’estomac. Essayez par exemple de lui proposer moins de nourriture.

  • Ne jouez pas sur l’affection pour le faire manger

Si vous commencez à faire du chantage à l’affection « mange si tu m’aimes », l’enfant risque de confondre le fait de manger avec un acte d’amour. Ceci peut provoquer des troubles alimentaires quand il sera plus grand mais aussi le pousser à ne pas manger pour s’opposer à vous.

  • Ne faites pas d’échanges avec un enfant qui ne veut pas manger

Évitez le « commerce » avec un enfant qui ne veut pas manger. Si vous conditionnez le fait qu’il finisse son assiette à un cadeau, votre enfant risque de ne vouloir que ce type de fonctionnement dans tout ce qu’il doit faire. Il est à noter également que certaines études ont conclu qu’un tel comportement augmente l’aversion de l’enfant pour l’aliment en question.

Quelques astuces rigolotes pour faire manger un enfant

Si votre enfant ne mange rien, ce n’est pas forcément un problème de santé, mais seulement qu’il a des goûts et qu’il a des préférences pour certains plats. Par exemple, les pâtes et les pizzas peuvent être ses plats adorés. Mais comment faire alors si l’on veut qu’il mange quand même des légumes et ait des plats sains et équilibrés plus adaptés à son âge et à ses besoins en nutriments essentiels ? Voici quelques astuces rigolotes qui marchent bien pour faire manger un enfant.

Parmi celles qui sont efficaces, la diversion est un allié redoutable, car il est facile d’aborder les sujets qui l’intéressent lorsqu’il mange pour détourner son attention, entre autres votre prochaine sortie au centre de loisirs, son animal préféré ou encore les activités qu’il aime faire.

N’hésitez pas à faire participer votre enfant à la cuisine lorsque vous préparez le repas en lui parlant des aliments et des différents apports de chaque ingrédient. C’est une bonne astuce pour le faire aimer ce qu’il mange comme les légumes.

Avant de manger, votre enfant peut s’installer à table et s’amuser à colorier son set de table réutilisable pour associer le repas à un moment agréable. Vous pouvez aussi le faire participer à la mise en place des couverts, il peut, par exemple, avoir ses propres couverts colorés adaptés à ses petites mains ou aux effigies des personnages qu’il aime. Ainsi, en libérant son imagination et en créant son propre univers l’enfant sera fier de passer à table et peut-être plus en confiance pour goûter à de nouveaux aliments qu’il aurait refusé en temps normal.

Pour finir, soignez bien la présentation du plat en réveillant l’artiste qui sommeille en vous, car il suffit de quelques astuces pour transformer un plat en un véritable chef-d’œuvre : des œufs pour créer des animaux féériques, des mikados de carottes pour varier les formes. Vous pouvez également vous servir d’un coupe-légumes pour avoir différentes formes, des plus classiques aux plus surprenantes afin que vos enfants se trouvent face à des assiettes ludiques qui donnent envie de piocher dedans et transforment éventuellement des aliments dont ils se méfient en choses marrantes.

Et vous, quelles sont vos astuces pour faire manger vos chérubins qui boudent leur assiette ? Faites-nous en part en commentaire.

Laisser mon avis sur cette activité

Ils l'ont testé

0

Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Découvrez d'autres articles et activités

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de la communauté Mapiwee !

Créer un compte

Me connecter